Tandis que les températures dégringolent, les virus, bactéries et leurs corollaires de maladies touchant la zone O.R.L sont en pleine expansion. Comment vous rétablir au plus vite d’un mal de gorge et assurer dans votre travail, comme si vous étiez en pleine forme ?   

1. Pourquoi suis-je aphone ?

On désigne couramment par « aphone » la personne qui a momentanément perdu sa voix.

Cette perte peut être occasionnée par maladies de la zone ORL (qui correspond au nez, à la gorge et aux oreilles) : coups de froid, cause virale ou microbienne, allergie dans la sphère ORL… ou par excès d’utilisation de la voix (avoir parlé trop fort, trop longtemps, avoir crié…).

Ainsi, si je me retrouve sans voix, il y a fort à parier que je ne me sois pas suffisamment écouté(e) : je n’ai pas ou mal soigné le mal de gorge que je ressentais depuis quelques jours pourtant, j’ai mal géré les différences de températures intérieur/extérieur et suis sortie sans être suffisamment couvert(e) (quelques instants suffisent pour perturber le fonctionnement vocal), je me suis efforcé(e) de parler fort dans un lieu très bruyant…

 

2. C’est grave docteur ?

Dans la majorité des cas,  votre problème doit se résorber sous 24 ou 48h. Si tel n’est pas le cas, consultez votre médecin ORL.

Vous devez également consulter au plus tôt si vous ressentez des troubles associés à votre perte de voix : douleurs, difficultés respiratoires…

3.  Que faire ?

Si le mal est fait, que vous vous retrouvez aphone ou que votre voix est rauque, quelques règles de survie s’imposent afin de retrouver au plus vite votre voix et votre rythme d’activité :

–          Reposez-vous le plus possible : le meilleur soin à apporter à votre voix est le sommeil et le repos : dormez, reposez-vous et parlez le moins possible pendant les prochaines heures.

–          Ne chuchotez pas : si vous avez à vous exprimer, tentez le plus possible de parler à volume normal, sans forcer, en cherchant plutôt à bien articuler : le chuchotement, on ne le sait pas en général, est très néfaste pour les cordes vocales, encore plus lorsque celles-ci sont déjà touchées !

–          Pensez à l’homéopathie, la phytothérapie et la médecine chinoise plutôt qu’aux antibiotiques. Ces derniers ne seront de toute façon d’aucun secours dans certains cas d’aphonie tels que les allergies…

–          Évitez, durant quelques jours, les aliments trop salés, fumés ainsi que les fruits secs ou les biscuits apéritifs : ils contribuent à l’œdème des tissus de votre gorge !

–          Essayer de garder votre calme : oui, cela peut être une situation délicate si vous comptez sur votre voix dans un contexte professionnel mais rajouter de l’émotion négative à ces désagréments aura tendance à ralentir votre guérison : essayer de vous détendre, de ne pas vous focaliser sur le problème et profitez de ces quelques heures de repos pour finaliser votre discours. Faites confiance à votre corps qui est en train d’œuvrer pour vous permettre de vous rétablir !

Être aphone, cela vous est-il déjà arrivé ? Dites-nous en commentaire comment vous avez géré cette « crise » !

 

Grâce à cet article, vous savez comment réagir si vous vous trouvez aphone. Une fois rétabli(e), pensez, à titre préventif, à prendre soin de votre voix ! Vous retrouverez sur ce site, régulièrement, de nombreux conseils qui vous y aideront : inscrivez-vous pour les recevoir !

L'auteur :


Ancienne « timide », je suis aujourd’hui Chanteuse et Coach d’Artistes. Je partagerai sur ce blog mes connaissances et expériences de la voix et de la communication. Alors à très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *